Rechercher

Cerveau anti-stress, mode d'emploi ?

Les Neurosciences nous expliquent comment utiliser notre cerveau pour faire face au stress


Aujourd'hui, grâce aux progrès de la psychologie et des #neurosciences, nous savons que le Stress est initié par le #Cortex Préfrontal. Dès lors, plongeons dans cette zone du cerveau pour y démêler les fils de l'anxiété, comprendre l'origine du #stress et surtout apprendre à le maîtriser.

Qu'est-ce que le Cortex Préfrontal ?


Il s'agit d'une des zones les plus évoluées de notre cerveau, au sens où elle s'est développée très récemment à l'échelle de l'évolution des espèces et a permis l'éclosion de l'homme moderne. De par sa structure et sa fonction, cette zone du cerveau présente d'admirables capacités d'adaptation et une force d'analyse et de raisonnement logique qui prend aisément la mesure des tâches auxquelles nous sommes confrontés.


Une des plus grandes découvertes en #neurosciences dernièrement vient d'affirmer que le Stress est un message envoyé par le Cortex Préfrontal à notre conscience à travers notre corps lorsqu'il détecte une attitude mentale non adéquate à une situation particulière.


Mode mental Préfrontal contre mode mental Automatique


L'être humain dispose de deux façons d'aborder une situation : soit il applique des schémas de pensées appris face à une situation qui lui paraît simple et connue ; soit il imagine des stratégies inédites lorsque la situation se révèle nouvelle ou complexe.


Quand on fonctionne trop longtemps en mode automatique on perd l'habitude d'adapter nos stratégies à la nouveauté. Par exemple les parents dépassés par les changements apparaissant à l'adolescence chez leurs enfants confient souvent qu'ils ne comprennent pas : « Avant, il était si gentil ! » Or, justement, le Cortex Préfrontal ne se réfère pas à « l'avant », mais évalue les moyens d'action disponibles, et élabore des stratégies nouvelles. Et s'il ne prend pas le dessus, on s'expose aux différentes réactions de l'organisme face au Stress !


Souvent, nous appliquons des schémas d'action ou de pensée que nous connaissons (mode automatique), même lorsqu'ils ne sont pas adaptés à la situation. En fait, tout se passe comme si nous n'acceptions pas la réalité dans sa globalité, comme si nous cherchions à appliquer une stratégie perçue comme facile, mais pourtant à l'évidence inefficace, sans entrevoir – ni rechercher – une nouvelle stratégie d'adaptation ce qui a pour conséquence de générer du Stress.


Mode mental automatique

Comment se défaire alors du Stress ?

L'Approche Neurocognitive et Comportementale a élaboré des approches pratiques pour entrainer le Cortex Préfrontal à prendre la main face à une situation nouvelle et/ou complexe. En effet, le Cortex Préfrontal et les zones postérieures du cerveau, face à ces situations, sont en compétition pour décider si la personne adoptera le mode automatique ou le mode « adaptatif » préfrontal. Et très souvent ce sont les zones postérieures du cerveau (mode automatique) qui prennent le dessus par manque d'entrainement du Cortex Préfrontal ce qui pousse ce dernier à adresser un message d'alerte – de Stress – à l'organisme.


A l'inverse quand le Cortex Préfrontal est entraîné, il peut dominer les zones postérieures, pour élaborer rapidement des conduites adaptées à la situation nouvelle et/ou complexe et éviter ainsi le déclenchement du Stress.


Ces méthodes qui entraînent le Cortex Préfrontal s'articulent toutes autour du développement des aptitudes cognitives, émotionnelles et sociales notamment dans la capacité à résoudre des problèmes, le développement du raisonnement critique et logique, l'anticipation et bien d'autres compétences psychosociales nécessaires pour assurer la bascule vers le mode mental adaptatif ou Préfrontal.

Ce mode, quand il est utilisé face à une situation nouvelle ou complexe, offre à la personne la possibilité de "recruter" les bonnes régions cérébrales pour être dans la meilleure Attitude face à une situation donnée.



Pour une meilleure utilisation du Cortex Préfrontal

Outre ces méthodes auxquelles chacun peut s'essayer, il est important de savoir ce qui favorise le mode mental automatique prédisposant au Stress. Par exemple, la répétition des actes domestiques ou techniques, des situations relationnelles, éducatives ou professionnelles routinières, renforcent le mode mental automatique, naturellement prédominant. De même, les méthodes de «management par le stress» en entreprise, le non-droit à l'erreur à l'école ou réclamé par certains parents à leurs enfants, sont autant de stimulants du mode mental automatique. De même que les jeux vidéo répétitifs et primaires...


Mais ces situations ne sont pas irréversibles : les travaux du psychologue Olivier Houdé, de l'Université de Caen, montrent par exemple que 90% des adultes/ados qui échouent à un test de QI faute d'utiliser leur Cortex Préfrontal (d'après les données d'imagerie cérébrale), y parviennent après une brève pédagogie adaptée. Par ailleurs, les résultats préliminaires d'une de ses études récentes montrent que les élèves les plus stressés et les « moins doués » d'une promotion améliorent notablement leurs performances, rejoignant ou dépassant la moyenne des autres élèves, après seulement une quinzaine de séances de pratique des exercices d'entrainement du Cortex Préfrontal !


Le passage à un mode mental adaptatif ou #Préfrontal devient par conséquent urgent à l'échelle collective d'une manière générale et en particulier dans le domaine de l'éducation et de l'enseignement. Le Stress que vivent aujourd'hui les enfants, les parents et les enseignants est un signal fort pour provoquer intelligemment cette Bascule vers le mode mentale Adaptatif ! Cela nécessite des approches bien structurées pour faciliter l'apprentissage et l'entrainement du changement d'Attitude qui s'enseigne de plus en plus maintenant dans des programmes CPS.


Découvrez Nos Programmes CPS lifeCompétences basés sur l'Approche Neurocognitive et Comportementale Et le programme validé à l'échelle international Botvin LifeSkills Training et Growing Leaders.