Rechercher

Comment l'éducation ÉMOTIONNELLE ET SOCIALE peut réduire le STRESS chez l'Enfant à L'École ?

L’école moderne est en crise, entend-on dire souvent. Elle est caractérielle et anxiogène...

Les principaux facteurs de #stress pour les élèves sont :

  • les notes,

  • la peur de l'échec, de l'humiliation, du jugement

  • les critiques négatives des professeurs,

  • les relations difficiles avec les pairs (intimidations, insultes,...),

  • les difficultés d'apprentissage,

  • l'ennui,

  • la quantité de travail au quotidien,

Et aussi, l'organisation des journées à l'école devient de plus en plus complexe pour un élève, nécessitant attention, concentration, immobilité et compréhension sans faille, auxquels s'ajoutent pour certains les heures supplémentaires (en cours de soir et week-end) dans des établissements de soutien scolaire.


Beaucoup de tensions internes à l'école

"J'ai peur de dire ou de faire une bêtise parce que les autres vont se moquer de moi, la maîtresse va me gronder et mes parents seront déçus et diront que je ne ferai jamais rien dans la vie".

Les relations entre élèves peuvent aussi devenir anxiogènes, les différences étant discriminatoires et les insultes fréquentes.


Le stress éprouvé par l'élève se déroule en trois phases...


Tout d'abord, les enfants entrent dans un état physique, psychologique et comportemental perturbé.

Dans la deuxième phase, l'enfant s'habitue à endurer cette situation mais il est alors confronté à des troubles du sommeil et de l'alimentation, voire à un affaiblissement de son système immunitaire se traduisant par des rhumes, otites, bronchites multiples, douleurs sans cause, maux de ventre ou de tête.


On note alors une tentative de contrôle à base de rituels, de #perfectionnisme, de vérifications itératives du temps, d'impatience ou d'autoritarisme, de conduites d'évitement avec tendance à la procrastination (l'enfant repousse sans cesse ce qu'il doit faire) ou à la passivité.


Puis vient l'épuisement : troubles de l'attention, multiplication des consultations médicales pour des plaintes bénignes, mais de plus en plus fréquentes. L'épuisement psychologique général peut se traduire par un #burnout : l'enfant devient irritable, en opposition, jamais content. Il a l'impression que personne ne le comprend, qu'il est débordé et n'y arrivera pas. Cette phase peut également déclencher une #phobie scolaire ou des tendances dépressives incluant auto-dévalorisation, inhibition, perte de plaisir voire perte de sens.

Comment aider son enfant à ne pas subir le stress scolaire ?


D'abord, faire accepter à l'enfant l'idée qu'il subit un #stress, pour l'aider à faire le lien entre son état physique et son état psychologique.


Pour lui donner les moyens de le surmonter, il est important de l'aider à développer sa confiance en lui et son estime de lui, antidote efficace du stress. Il est également important de l'aider à gérer son temps, moyen de choix pour éviter le stress. Aussi, l'inviter à utiliser des techniques de relaxation qui lui apprendront la mise au #calme, grâce à des exercices de respiration et d'imagerie mentale.


Cela pourra se faire par le suivi d'un programme en Compétences Psychosociales adapté à son âge lui permettant de reconnaître non seulement ses stratégies les plus efficaces et de les développer mais aussi savoir rapidement changer d'attitude face à une situation à priori stressante.


Pour que l'enfant se sente soutenu socialement, la famille, sur laquelle il doit pouvoir s'appuyer, évitera les moqueries de la fratrie. Les parents maintiendront le cadre et les règles en restant dans le rôle de l'adulte. Le lien avec les autres partenaires éducatifs (grands-parents, enseignants...) sera entretenu.


Le stress, « maladie du siècle », ne frappe plus seulement le monde du travail, mais sévit à l'école et en famille. Enseignants, parents doivent être conscients de cette évolution. C'est la condition première pour agir et éviter à nos enfants d'en payer plus tard le prix fort sous la forme de pathologies physiques et mentales.


En quoi les Compétences Émotionnelles et Sociales peuvent réduire le Stress de l'Enfant à l'école ?

La gestion du Stress avec l'Approche Neurocognitive et Comportementale Et le programme validé à l'échelle internationale Botvin LifeSkills Training, mettent un focus particulier sur la gestion du #stress chez les jeunes pour s'assurer qu'ils ont la capacité de s'adapter aux situations complexes avec des paramètres inconnus. Le module de gestion du Stress apprend aux apprenants comment le cerveau fonctionne Et comment il est possible de changer d'état d'esprit en apprenant comment fonctionne le cerveau pour basculer du mode mentale automatique au mode mentale adaptatif qui déclenche sérénité même face à une situation à priori stressante.


Nos programmes Life Skills sont construits en prenant en compte l'ensemble des facettes qui renforcent l'Estime de SOI du jeune. De la prise de décision à la gestion du Stress en passant par la communication interpersonnelle tout est calibré pour s'assurer que chaque compétence apprise renforce l'Estime de SOI chez l'apprenant et par conséquent réduit naturellement voire élimine son Stress.